Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Terre III : L’Argile

J’ai beau m’envelopper de velours, de fourrures ou même de feu, rien n’y fait

La solitude me glace le sang, comme un poison dans mes veines saillantes.

Mais au fond de moi brûle, invincible, ce même feu depuis si longtemps qui avait

Autrefois , conquit des citadelles qui rendirent les armes, impuissantes.

 

Aujourd’hui, je frappe à leur portes plus timidement, prêchant une toute autre Foi.

Ces monts d’argiles, si cassants et glissants n’entament pourtant pas mon bon espoir,

Et je continue de franchir les sommets les plus hauts, afin de contempler et trouver la voie,

Celle de lumières humbles, aux creux de maisonnées ou de châteaux au bon vouloir.

1 Commentaire à “Terre III : L’Argile”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire

  1. Très beau poèmes. J’aime particulièrement celui ci. Je suis heureux qui tu sois revenu frapper à notre porte.

    Nuno

    Nuno a dit ceci


Lectures... |
1rosofon2lam |
Cheminements |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la bibliographie de Juliett...
| Confidentiel
| Poésie d'Ecosse